mercredi 25 janvier 2012

Yuli Houdini

Certains d'entre vous connaissent peut-être ce célèbre illusionniste américain Harry Houdini du siècle dernier. Aucun cadenas, aucune porte verrouillée ne lui résistait.
Et bien moi aussi, je revendique la même célébrité.
Lisez plutôt.
Durant la journée, je supporte très mal l'absence de mon maître. S'il essaye de me laisser seul, j'ouvre n'importe quelle porte (non fermée à clé), me ballade dans la maison et parfois laisse un petit pipi comme souvenir (ou mise en garde). Je devrais pourtant comprendre qu' il ne peut rester 24h sur 24 avec moi. Impensable. Résultat, il a acheté une grande cage portable destinée à la maison et la voiture. En voiture pas  de problème. Je sais qu'il est près de moi, donc je reste tranquille. J'y suis maintenant habitué. Par contre à la maison, lorsque je sens qu'il m'a quitté, c'est autre chose. Je suis costaux, je secoue les grilles et en quelques minutes, je les tords légèrement et les déboîte aussi sec. Lorsqu'il rentre je l'accueille bien sûr avec exubérance, hors de la cage ! Je lui ai fait le coup deux fois.
Hier, avant d'aller en soirée au Centre canin de formation, il me prit avec lui en voiture, me laissa quelque temps seul devant un "Tom & Co" et revint avec une autre grand boîte (un peu plus grande que celle dans laquelle je l'attendais).
Aujourd'hui, après notre promenade quotidienne dans les champs et prairies (ce que j'aime ça !), il me fit entrer dans cette nouvelle cage salon/chambre à coucher et il s'en alla. Comme d'hab, j'agrippe la porte grillagée, tire quelques coups sec et ... rien. Elle résiste. Nouveaux essais. Même résultat.
De dépit, je m'acharnai alors sur un de mes jouets déposés dans cette chambre et le mit en charpie. Mais je suis pas rancunier et quand il est venu me délivrer, je lui ai fait la grande fête.
Je pensais ne plus le revoir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire